Eau en bouteille ou eau du robinet ?

Le corps humain est majoritairement composé d’eau. C’est un liquide indispensable à la vie humaine car il intervient dans toutes les réactions chimiques dans l’organisme. De plus, il permet de transporter les nutriments et d’évacuer les toxines. Il faut donc prendre l’habitude de boire régulièrement de l’eau, même quand on ne ressent pas la soif.

Mais, quelle eau choisir ? Celle du robinet, qu’on dit de bonne qualité ? Celle en bouteille ? Mais, dans ce cas, laquelle acheter ? Une eau gazeuse ? Plate ? Minérale ou de source ? Nous allons répondre à toutes ces questions.

L'eau du robinet

Malgré ce qu’on peut entendre ici et là, l’eau du robinet n’est pas vraiment ce qu’il y a de plus sain. En effet, elle contient de nombreux polluants, à commencer par les pesticides, utilisés dans l’agriculture, qui finissent dans nos rivières.

Mais, elle contient également des nitrates qui peuvent se transformer, après plusieurs réactions chimiques de la digestion, en nitrosamines. Ces dernières sont des substances capables de provoquer des cancers. Les études montrent que plus on consomme de nitrates, plus les risques de développer un cancer du côlon, des ovaires, de l’utérus ou des reins, sont élevés.

Mais, ça ne s’arrête pas là. Dans l’eau du robinet, il y peut aussi y avoir des métaux lourds comme le plomb. Celui-ci se fixe dans notre organisme et augmente les risques de cancers et d’anémie. La teneur en plomb concerne plus particulièrement les anciennes habitations dont les tuyaux peuvent être fabriqués avec ce métal.

Par contre, la pollution à l’aluminium concerne beaucoup plus de monde. Or, on sait que la consommation d’aluminium peut fortement augmenter les risques de développer la maladie d’Alzheimer.

Enfin, l’eau du robinet est fortement chlorée. Cela dénature non seulement son goût, ce qui peut gâcher la préparation de thé, de café ou être simplement désagréable à la dégustation, mais cela présente aussi un danger. Le chlore peut aboutir à la formation d’autres substances comme la chloramine. Ces substances pourraient être cancérigènes. Le fait n’est pas encore prouvé mais le doute subsiste et cela peut donc représenter un risque, surtout que la teneur en chlore de l’eau du robinet a été augmentée il y a quelques années.

Pour conclure sur le chapitre de l’eau du robinet, nous ne la conseillons pas pour toutes les raisons évoquées ci-dessus. Ce qui nous amène donc à deux autres solutions : l’eau filtrée ou les eaux en bouteille.

L'eau filtrée

Quand on parle d’eau filtrée, on imagine les fameuses carafes munies d’une cartouche filtrante ou les filtres à placer sur les robinets. Ce genre de procédé filtrant est utile pour éliminer le chlore et une petite quantité de métaux lourds. Cependant, pour tout le reste, ça n’a pas vraiment d’intérêt. Il reste donc de nombreuses substances toxiques dans votre eau, même en la filtrant.

Il est possible de s’équiper d’un système de filtration plus efficace : la filtration par osmose inverse. Mais, ce genre de système n’est pas à la portée de tous. Il demande beaucoup de place, il coûte très cher et il consomme une grande quantité d’eau pour obtenir une faible quantité pure. Ce n’est donc pas vraiment l’idéal.

Les eaux en bouteille

Reste donc la solution des eaux en bouteilles. Parmi elles, il existe l’eau de source et l’eau minérale naturelle. Fait rassurant, le plastique des bouteilles du commerce ne libère pas de substances toxiques dans l’eau. Ce qui ne semble pas être le cas des bonbonnes qui équipent les fontaines des entreprises. Vigilance donc.

L'eau de source

Ces eaux proviennent de sources souterraines et doivent être conformes à la réglementation fixée par les autorités en termes de potabilité. Elles n’ont subi aucun traitement et peuvent contenir un certain nombre de substances toxiques, même si leur quantité doit rester en-dessous d’un certain seuil pour être aux normes. Quand on connaît les normes de l’eau du robinet, on est en droit d’être sceptique sur la qualité des eaux de sources. Cependant, elles sont sans doute meilleures que l’eau du robinet en elle-même.

L'eau minérale naturelle

Ces eaux sont aussi issues de sources souterraines et respectent un certain cahier des charges. Leur composition ne doit pas varier dans le temps et elles doivent obtenir une autorisation spécifique avant d’être commercialisées. Elles sont sans doute ce qu’il y a de moins pollué et ce sont donc vers elles que se porte notre choix.

Cependant, il existe plusieurs types d’eaux minérales. Il y a celle qui sont peu minéralisée, celles qui sont riches en magnésium ou calcium mais non gazeuses et celles qui sont gazeuses. Ces dernières sont souvent très riches en minéraux, sauf peut-être celles qui sont gazéifiées de façon non-naturelle.

Les eaux peu minéralisées :

  • Evian
  • Thonon
  • Valvert
  • Volvic

Les eaux riches en magnésium ou calcium :

  • Hépar
  • Contrex
  • Vittel
  • Courmayeur

Les eaux gazeuses :

  • Quézac
  • Rozana
  • Badoit
  • Perrier
  • St-Yorre
  • Arvie
  • Vichy
  • Salvetat

Quelle eau minérale choisir ?

Commençons par dire que seules les eaux faiblement minéralisées conviennent aux nourrissons, car ceux-ci ne peuvent pas filtrer correctement un fort apport en minéraux.

Mais, pour les adultes, tout dépend finalement des besoins....

➜ Les eaux riches en magnésium ne sont pas vraiment intéressantes car elles contiennent une forme de magnésium peu absorbée par l’organisme. Elles peuvent être utiles, de temps à autre, pour ceux qui souffrent de constipation puisque cette forme provoque une accélération du transit. Mais, si vous mangez sainement, vous ne devriez pas souffrir de constipation et vous n’aurez donc pas besoin de ces eaux.

➜ Les eaux riches en calcium n’ont pas non plus un grand intérêt. En effet, soit vous consommez des produits laitiers et vous avez déjà un apport en calcium important, voire trop important. Soit vous évitez les produits laitiers et, dans ce cas, vous devriez mettre en place une alimentation capable de couvrir vos besoins en calcium, comme l’alimentation paléolithique.

Dans tous les cas, les eaux riches en calcium le sont bien souvent aussi en sulfate. Or, ces sulfates facilitent l’élimination du calcium ce qui réduit donc leur utilité comme source de ce minéral.

➜ Les eaux gazeuses, riches en minéraux, sont une solution intéressante lorsqu’elles apportent une bonne dose de bicarbonate. En effet, ce type de minéral favorise un bon équilibre acido-basique dans l’organisme. Cependant, certaines de ces eaux apportent également une trop grande dose de fluor. Elles sont à éviter car le fluor est toxique et s’accumule dans l’organisme.

Si nous devions choisir une eau minérale gazeuse dans le lot, ce serait l’Arvie car elle possède un bon potentiel basifiant et ne contient pas trop de fluor.

➜ La dernière catégorie est donc celle des eaux faiblement minéralisées. Ces eaux sont idéales pour l’hydratation et nous vous les conseillons donc. Elles ne vous apporteront évidemment pas une grande quantité de minéraux mais, d’un autre côté, cela vous évitera une eau qui vous fournit du fluor, du calcium ou du sulfate en excès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page