Rhinoplastie pour corriger une déviation de la cloison nasale : êtes-vous concerné(e) ?

Si la majorité des personnes ont une cloison nasale bien alignée, il peut arriver que cette infrastructure du nez soit tordue. Néanmoins, la rhinoplastie permet de corriger ce défaut, sans aucune cicatrice visible.

Selon la gravité du trouble, le patient peut en effet subir une gêne, voire un blocage de la respiration, qui incite à opter pour une intervention chirurgicale, afin de résoudre le problème une bonne fois pour toute.

Les cas de déviation de la cloison nasale nécessitant une rhinoplastie

La cloison nasale joue un rôle de séparation des fosses nasales, en se composant de deux os e d’un cartilage quadrangulaire. Lorsque la cloison est déviée, la partie haute et la partie basse du nez peuvent être déplacées vers différents côtés du nez.

La rhinoplastie permet de remettre la cloison nasale bien au milieu des fosses nasales, afin que ces dernières redeviennent symétriques. Dans certains cas, ce type de déformation nasale peut engendrer des gênes respiratoires.

Il est cependant essentiel de connaître les manifestations de la déviation, afin de pouvoir identifier les actes de rhinoplastie fonctionnelle nécessaires :

  • Des blocages respiratoires sont constatés au niveau de la narine obstruée, d’où une sensation de nez bouché. 
  • Une déviation nasale peut aussi être accompagnée par une épistaxis ou un saignement du nez, lequel est favorisé par un assèchement de la surface de la cloison déviée.
  • Parmi les symptômes de cette déformation esthétique et fonctionnelle, des douleurs au visage, ainsi que des migraines peuvent être dues à la pression de la cloison nasale sur la paroi nasale.
  • On peut aussi catégoriser parmi les symptômes d’une déviation nasale le fait d’avoir une respiration bruyante pendant le sommeil. ​
  • En cas de gonflement des tissus nasaux internes. 
  • Une grave déviation nasale peut aussi être à l’origine d’un cycle nasal, qui consiste en l’occultation alternée de chaque narine.
  • L’apnée du sommeil, le ronflement, la sècheresse buccale et certaines infections respiratoires, comme la pharyngite, la laryngite, la bronchite et la sinusite, peuvent également être dus à une déviation de la cloison nasale.

Une rhinoplastie pour corriger la déviation nasale

Pour traiter les problèmes respiratoires dus à une déviation nasale, certains médicaments comme les sprays à base de cortisone, ainsi que des médicaments décongestionnant peuvent d’abord être utilisés avant de décider de faire une rhinoplastie. Cette dernière est combinée avec une septoplastie pour corriger la déviation de la cloison.

L’intervention consiste à réaliser des incisions au niveau de la cloison nasale, afin de retirer l’excès de cartilage ou l’os qui est à l’origine de la déviation. A noter cependant que l’intervention se passe sous anesthésie locale ou générale. Il est ainsi possible de faire un retrait de la cloison, afin de la redresser, avant de la réintégrer à la structure ostéocartilagineuse du nez.

Lorsque la cloison est redressée, des sutures discrètes sont réalisées et des attelles sont également utilisées pour protéger et soutenir le nouveau nez. Dans certains cas de sinusite chronique, une rhinoplastie doit par contre être accompagnée d’une intervention au niveau même du sinus pour en assurer le nettoyage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page