Comment rajeunir : la piste des mitochondries

C’est une question que de nombreuses personnes se posent et à laquelle la science n’a pas encore répondu. Pourtant, certaines expériences donnent de l’espoir. C’est le cas de l’une d’elle, menée à l’école médicale de Harvard. Elle propose une piste sérieuse pour répondre à la question « Comment rajeunir ? » en s’intéressant aux usines énergétiques de nos cellules : les mitochondries.

Expérience : le rajeunissement chez les souris

L’histoire commence avec une souris qui se trouve en fin de vie. Ses muscles sont faibles, son corps fonctionne au ralenti, bref elle n’a plus la vigueur d’antan. Et puis des scientifiques se penchent sur son cas et lui administrent du NAD, une molécule qui existe dans toutes les cellules, et la souris retrouve la vitalité et les muscles d’un souriceau.

Ce n’est pas une fable mais bel et bien le résultat d’une expérience menée par le professeur David Sinclair. Ce spécialiste de la longévité s’est intéressé au rôle de la mitochondrie dans le processus de vieillissement et il semble qu’il touche au but pour trouver comment rajeunir. En tout cas chez les souris. Mais, l’expérimentation sur les êtres humains pointe à l’horizon.

Qu'est-ce que le NAD ? Et qu'est-ce qu'une mitochondrie ?

Pour comprendre le phénomène mis en œuvre dans l’expérience sur la souris, il faut savoir ce qu’est une mitochondrie et le rôle que le NAD possède sur elle.

Donc une mitochondrie, c’est tout simplement un élément de l’intérieur de nos cellules. Elle y est présente par centaines et agit comme une centrale de production d’énergie. Or, les scientifiques savent depuis longtemps qu’un dysfonctionnement de ces mitochondries est lié à l’apparition de nombreuses maladies cardiaques, neurologiques, rénales et même motrices. C’est une piste sérieuse pour les chercheurs qui tentent de trouver comment rajeunir.

Le NAD est une coenzyme, longtemps mise de côté par les recherches, qui aide d’autres enzymes dans leur travail pour produire de l’ATP, l’énergie fabriquée par les mitochondries. Le NAD améliore, par exemple, le dialogue entre la cellule et la mitochondrie. Il permet également le transport de l’énergie dans la cellule et la communication d’une cellule à une autre.

Comment rajeunir avec le NAD ?

Quand on vieillit, le réseau constitué par les coenzymes de NAD se dégrade. Le résultat de cette dégradation, c’est que les mitochondries ont alors plus de mal à faire transiter l’énergie qu’elles produisent jusqu’à leurs cibles.

Lors de l’étude, les scientifiques ont donc choisi d’administrer du NAD à une souris. Et ils se sont rendu compte que ses mitochondries se sont remises à fonctionner comme avant, lui redonnant une nouvelle jeunesse. La bonne santé du réseau de communication entre la cellule et ses mitochondries serait donc une des réponses possibles à la question « comment rajeunir ? ».

Une solution pour l'être humain ?

C’est la question qu’on est en droit de se poser quand on voit les résultats de cette expérience. Pourtant, il ne faut pas crier victoire trop tôt. L’organisme d’une souris ne fonctionne pas comme celui de l’homme. Les mécanismes de vieillissement ne sont pas forcément les mêmes et le NAD pourrait ne pas avoir les mêmes effets.

Cependant, le professeur David Sinclair prévoit déjà d’expérimenter un traitement de NAD sur des personnes âgées. Il espère ainsi lutter contre les maladies liées au vieillissement. Mais, sans doute espère-t-il également trouver comment rajeunir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page