SECEM "Sécurité Economique et Compétitivité des Entreprises en Méditerranée"

Par CLAIRE HANASTASIOU | publié le 31/05/2015 à 09h00

La criminalité économique,
Le combat des entreprises et de la Gendarmerie Nationale.

Le chef d’entreprise, menacé pour tout ce qu’il représente.
Le plus souvent le Peloton d’Intervention Inter-régional de la Gendarmerie Nationale (PI2G) intervient pour le chef d’entreprise.

Selon leurs chiffres, 46 cas de séquestration ont
été recensés en 2014. Aujourd’ hui, à cause de la mondialisation, la criminalité s’est déportée et les sociétés sont devenues des cibles privilégiées. Le chef d’entreprise est visé car, c’est l’homme lui-même et les signaux qu’il renvoie qui sont attaqués. Le spectre de la menace s’est agrandi. Parmi toutes les attaques qu’on dénombre aujourd’ hui, séquestration, rançonnage et extorsion se sont multipliés en région PACA ces deux dernières années. Il n’y a pas de profil type ou de période de l’année privilégiée pour les criminels jouant des opportunités qui se présentent à eux.

Pour résoudre ces problèmes, intervention et négociation ne sont pas antagonistes. Grâce au négociateur et au PI2G,
tout est fait pour que l’épilogue d’une situation de crise soit le mieux possible.
Une entreprise performante est une entreprise protégée à tous niveaux.
Les entreprises doivent être conscientes des risques et établir une stratégie de prévention simple, relevant souvent du bon sens. Pour les aider, des experts et sociétés privées se proposent d’accompagner les chefs d’entreprise pour mettre en place des solutions efficaces pour anticiper et réduire les risques. La Gendarmerie Nationale, par le biais de
ses différentes unités, est également présente pour protéger tant les personnes physiques que morales. Sensibiliser les PME et PMI par une prise de contact sur le terrain, détecter les entreprises sensibles ou dignes d’intérêt pour des personnes malveillantes… La Gendarmerie est investie sur cette question de sécurité économique dont le lien avec la
criminalité est très étroit.

0 Commentaire(s)

Publier un commentaire

Laisser un commentaire

Se connecter