Marseille : au Clos-la-Rose, les dealers ont laissé leur place à l'art contemporain

Par Margaïd Quioc de LCM | publié le 2/04/2014 à 15h50

Le hall 41 du Clos-la-Rose était devenu à Marseille le symbole de la lutte contre les trafics de drogue. Théâtre d'un violent réglement de compte en 2011, l'immeuble était entièrement squatté par les dealers. Un précédent préfet de police avait même envisagé la destruction du bâtiment. Il y a un peu plus d'un an, une opération de police a chassé les trafiquants. Les bailleur, des associations et la préfecture ont souhaité réinvestir le lieu. Aujourd'hui, des jeunes du quartiers, encadrés par le FRAC, y ont inauguré une exposition d'art contemporain.

0 Commentaire(s)

Publier un commentaire

Laisser un commentaire

Se connecter