Le parti radical de gauche et le parti radical annoncent leur fusion

Par Jérémie Cazaux | publié le 17/09/2017 à 12h42

ITW (dans l'ordre) : 
Jean-Sebastien Orcibal (conseiller régional Occitanie et membre du PRG)
Mireille Karlen (militante au parti radical)
Antoine Casanova (militant PRG)
Jean-Louis Dujardin (militant au parti radical)
Laurent Hénart (Président du parti radical et maire de Nancy)
Sylvia pinel (Présidente du PRG)

C'est un jour de fiançailles à Montpellier ce dimanche. Divorcés depuis 45 ans, le plus vieux parti de France, le parti radical, va fusionner avec le parti radical de gauche mené par Sylvia Pinel. Les journées d'été du radicalisme et des progressistes ont été l'occasion pour les élus et les militants de se rencontrer, dialoguer et s'entendre sur l'avenir du nouveau parti. L'objectif ? En finir avec les alliances et donc tendre vers plus d’indépendance pour mieux peser dans les élections et jouer un premier rôle. Le nouvel appareil se voudra constructif vis à vis de la politique d'Emmanuel Macron mais aussi critique, comme l'expliquent Sylvia Pinel et Laurent Hénart. L'acte de mariage sera officialisé le 9 décembre à Paris avant la mise en chantier d'un programme politique commun.

0 Commentaire(s)

Publier un commentaire

Laisser un commentaire

Se connecter