Michel Mézy fait partie des légendes vivantes du Nîmes Olympique. Aujourd'hui conseiller du président Louis Nicollin au sein du MHSC, l'ancien milieu de terrain mythique des Crocos n'a pas oublié ses années de gloire. Au coeur de sa demeure aigues-mortaise, Michel Mézy nous a accordé un entretien exceptionnel et permis de découvrir quelques archives rares de ses grandes années nîmoises.

Dans cette deuxième partie, Michel Mézy explique la longévité de sa carrière sous les couleurs nîmoises : issu des classes de football, le milieu de terrain gardois a signé son premier contrat professionnel avec les crocos et défendu les couleurs rouges et blanches pendant dix ans. Ignorant les offres des plus grands clubs européens, Michel Mézy et le Nîmes Olympique ont échoué de peu dans leur quête au titre, en 1972, année de l'effondrement de la bute du stade Jean-Bouin lors d'un match capital face à l'Olympique de Marseille. Dans son album de souvenirs, les dates de grands matchs ne manquent pas, comme l'évocation d'un match d'appui contre le Saint-Étienne de la grande époque dans un Parc des Princes plein comme un oeuf.

Un parcours de footballeur professionnel qui s'est poursuivi dans le Nord, avec deux saisons à Lille, puis un retour logique au bercail, l'appel des racines nîmoises étant plus fort que tout. Au sommet de son art, Michel Mézy, en différend avec son président, va finalement quitter Nîmes en 1979 suite à la proposition de fin de carrière et de reconversion proposée par un certain Louis Nicollin, au tout début de l'aventure montpelliéraine. Une histoire contée au côté de Patrick Champ, président de l'Amicale des anciens joueurs crocos, avec le rappel de l'importance du respect de ceux qui ont écrit l'histoire du club depuis 1937.

Interviews : Michel Mézy (ancien président du Nîmes Olympique de 1991 à 1994, entraîneur du Nîmes Olympique de 1992 à 1993 et joueur du Nîmes Olympique de 1965 à 1975, puis de 1977 à 1979), Patrick Champ (président de l'Amicale des anciens du Nîmes Olympique)." />

Crocos de Légende : entretien exclusif avec Michel Mézy, ancien président, entraîneur et joueur du Nîmes Olympique (2/3)

Par Christophe Chay | publié le 20/05/2017 à 17h21

Michel Mézy fait partie des légendes vivantes du Nîmes Olympique. Aujourd'hui conseiller du président Louis Nicollin au sein du MHSC, l'ancien milieu de terrain mythique des Crocos n'a pas oublié ses années de gloire. Au coeur de sa demeure aigues-mortaise, Michel Mézy nous a accordé un entretien exceptionnel et permis de découvrir quelques archives rares de ses grandes années nîmoises.

Dans cette deuxième partie, Michel Mézy explique la longévité de sa carrière sous les couleurs nîmoises : issu des classes de football, le milieu de terrain gardois a signé son premier contrat professionnel avec les crocos et défendu les couleurs rouges et blanches pendant dix ans. Ignorant les offres des plus grands clubs européens, Michel Mézy et le Nîmes Olympique ont échoué de peu dans leur quête au titre, en 1972, année de l'effondrement de la bute du stade Jean-Bouin lors d'un match capital face à l'Olympique de Marseille. Dans son album de souvenirs, les dates de grands matchs ne manquent pas, comme l'évocation d'un match d'appui contre le Saint-Étienne de la grande époque dans un Parc des Princes plein comme un oeuf.

Un parcours de footballeur professionnel qui s'est poursuivi dans le Nord, avec deux saisons à Lille, puis un retour logique au bercail, l'appel des racines nîmoises étant plus fort que tout. Au sommet de son art, Michel Mézy, en différend avec son président, va finalement quitter Nîmes en 1979 suite à la proposition de fin de carrière et de reconversion proposée par un certain Louis Nicollin, au tout début de l'aventure montpelliéraine. Une histoire contée au côté de Patrick Champ, président de l'Amicale des anciens joueurs crocos, avec le rappel de l'importance du respect de ceux qui ont écrit l'histoire du club depuis 1937.

Interviews : Michel Mézy (ancien président du Nîmes Olympique de 1991 à 1994, entraîneur du Nîmes Olympique de 1992 à 1993 et joueur du Nîmes Olympique de 1965 à 1975, puis de 1977 à 1979), Patrick Champ (président de l'Amicale des anciens du Nîmes Olympique).

0 Commentaire(s)

Publier un commentaire

Laisser un commentaire

Se connecter